Congés paternité : du nouveau

Depuis le 1er juillet 2019, les papas salariés dont l’enfant subit une hospitalisation à la naissance (ou dans les 4 mois qui suivent) au sein d’une unité de soins spécialisés peuvent légalement obtenir un congé de paternité supplémentaire, sans que ce congé, qui couvre toute la durée de l’hospitalisation, ne puisse toutefois excéder 30 jours. Prévu notamment pour pallier les difficultés que rencontrent les familles en cas de naissance prématurée, ce nouveau congé s’ajoute aux 11 jours consécutifs (18 jours en cas de naissances multiples) du congé de paternité « classique ». Il est non rémunéré par l’employeur mais ouvre droit à des indemnités journalières.

Décret 2019-630 du 24 juin 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.